Google + Facebook

Détection par Levé électromagnétique

Description de la méthode d’investigation par Induction Électromagnétique(EMI)

L’instrument EM contient 2 ensembles de bobines localisés aux extrémités opposées de l’instrument.

Le premier ensemble  génère un champ électromagnétique primaire qui crée un courant électrique dans le sol. Le champ électromagnétique secondaire créé par ce courant  est détecté et mesuré par l’ensemble de bobines situés à l’autre extrémité de l’instrument. Les données sont sauvegardées dans un PDA qui est relié à l’instrument EMI par Bluetooth.

Les expressions : levé électromagnétique, relevé électromagnétique, levé géophysique électromagnétique sont tous des synonymes.

Avec cette méthode, il est possible de détecter:

  • services souterrains (métallique ou non-métallique)
  • réservoirs enfouis
  • massifs électriques vivants ou abandonnés
  • débris enterrés (métallique ou non-métallique)
  • barils
  • anciennes fondations
  • cavités, dolines (sinkholes)
  • délinéation de remblais
  • tous types d’objets enfouis

L’Instrument EMI de GÉORADAR-Détection Inc.

Pour les levés électromagnétiques, GEORADAR-Détection Inc. utilise un puissant instrument à induction électromagnétique. Cet instrument dont les propriétés sont issues des derniers développements en la matière, possède un système de calibration unique, et utilise un système d’annulation de source de parasites externes. Cet instrument est donc très stable et fournit des données de qualité uniforme. Pouvant utiliser simultanément trois fréquences différentes, notre instrument peut être adapté  aux conditions de terrain spécifiques à chaque site.

EMI vs. Géoradar (GPR)

Comme le géoradar, le EMI peut être utilisé comme une méthode géophysique unique. Le EMI est particulièrement efficace pour ausculter de grandes portions de terrains et détecter, par  exemple, services souterrains, des réservoirs ou des barils enterrés, des panaches ou délimiter des zones de remblai.

Le EMI peut aussi être utiliser pour faire une reconnaissance rapide pour cerner les zones d’intérêt d’un grand terrain, et utiliser un géoradar (GPR) pour se concentrer sur les anomalies détectées.